mercredi 19 décembre 2012

Hail Caesar, question

Nouvelle partie ce vendredi.

Techniquement la plus intéressante. On a fait pas mal d'erreurs grossières sur la partie mouvement et charge. Et dans notre élan ludique le nez dans la règle, nous avons oublié de faire des photos. En même comme ce sont toujours les même armées ça n'a pas grand intérêt. Du coup voici juste la vue générale de la table.





Alors déjà les bons points, les nouvelles distances adaptées au 15mm selon les conseils du Saint Père tournent bien. Pour mémoire nous avons conservé les nomenclatures DBM (en pas), mais maintenant 5 0pas = 2 pouces (au lieu de 1 normalement). Cela donne des distances 1/3 inférieurs au jeu en 28mm. (à 2/3 je jeux était trop lent)

Seule différence avec DBM pour rester en accord avec les proportions HC: les arcs et arbalètes tirent à 300 pas.

Le gros avantage et en même temps inconvénient de HC réside bien dans la scénarisation. C'est évidement un aspect ludique et anti-optimisateur extraordinaire. Mais c'est aussi un élément chronophage dans la semaine qui précède la partie. Car il faut réfléchir à quelques chose d'intelligent et de pseudo équilibré pour que la soirée soit intéressante.

En l’occurrence, pas eu le temps cette fois-ci d'y songer ne serait-ce qu'une minute. Donc nous avons fait un déploiement vaguement à la DBM, en ligne et hophop paf dans les dents.

Nous n'avons pas trop chargé le terrain pour voir la cavalerie légère à l'oeuvre.

Et là nous avons commis bon nombre d'erreurs concernant les phases d’approche et/ou de réaction à la charge pour deux raisons. Encore très novice sur le règle qui ne nous le cachons et lu régulièrement ... en diagonale ... mais aussi nous avons encore dans nos gênes de beaux restes DBM qui n'ont pas encore été purgé par l'organisme. Par exemple on a mal appliqué la règle de proximité car confondu avec ZoC + zone des 200 pas de DBM.

Ces erreurs et interrogations sur des situations étranges, m'ont motivé pour retourner voir la règles de plus près. J'ai produit ce w/e divers schéma concernant l'approche et la charge qui je pense éclairera mon adversaire et notre observateur étranger des contrées au delà du Var.

Reste un problème qui ne me semble (pour le moment) pas résolu par la règle: l'effet des décors sur les troupes. HC est très léger sur ce point là, poussant les joueurs à définir les malus induits par leurs propres terrains. Des malus de cohésion (open odrer obligatoire) des interdictions pour certaines unités dans certain terrain, mais rien de plus. Ça veut dire que le chevalier garde ses 9 dés de clash en charge dans la forêt ... gasp ... des auxiliaires en face avec leurs 6 dés ont peu de chances de s'en sortir au regard de la différence de moral.

La solution est-elle de créer des terrains DBM-like où le malus de combat serait appliqué qu'à certaines unités (cavalerie, infanterie lourde etc ...) ?
Le Saint-Père proposait de supprimer la valeur de clash en mauvais terrain, c'est un idée à creuser, je pense que je vais poser la question sur la mailling liste.


Small English Version
New game of Hail Caesar this friday, we do some mistaske because we are still looking the game with DBM-player spirit.

Nevertheless we had issues about the lack of influence of terrrain on combat.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire